Au commencement

Né du constat que le ville était peu filmée par les cinéastes, BXLx24 a vu le jour en automne 2011.


Au départ, l'idée d'un portrait-mosaïque de Bruxelles filmé par 12 réalisateurs et réalisatrices d'horizons divers (documentaristes confirmés, jeunes réalisateurs, vidéastes, plasticiens, photographes).


Dans une dynamique collective, les 12 auteurs réunis lors un workshop d'une semaine coordonné par Effi Weiss et Amir Borenstein. Ce couple d'artistes-vidéastes a eu l'occasion d'animer différents ateliers de ce type dans des villes comme Bucarest (Roumanie), Tirana (Albanie) et Amsterdam (Pays-Bas).


La diversité des approches, des écritures et des regards donne lieu pour chacune des séries à 24 « one minute », films étonnants, poétiques et décalés qui composent un tableau inédit de Bruxelles. L'approche (documentaire, fiction, expérimental, animation,...), les choix narratifs (plan séquence, tourné-monté, découpage,...) et les supports de tournage (HDV, DVCAM, téléphone portable, webcam, found footage,...) sont laissés au libre choix des participants.


Au fil du temps et des différentes thématiques, le projet BXLX24 met en image Bruxelles dans toutes ses diversités et ses particularités : un réel multiple exploré par une multitude de regards pour donner à voir les multiples facettes de notre ville.